Yeux sensibles : comment choisir le bon mascara

Quand on a les yeux secs, qui piquent ou que l’on porte des lentilles, n’importe quel mascara ne fait pas l’affaire. On ne supporte que la douceur !

1. Yeux sensibles : un mascara qui n’irrite pas

Ce qu’on demande à un mascara pour yeux sensibles :

– de ne pas irriter grâce à une formule épurée et à une brosse très douce.

– de ne pas s’effriter, pour éviter les petits fragments qui irritent les yeux.

– de pouvoir être démaquillé facilement, car les yeux sensibles n’aiment pas les frottements.

– d’avoir passé des tests cliniques, dermatologiques, ophtalmologiques sur des porteurs de lentilles et des personnes ayant de vraies pathologies. Encore mieux s’il est hypoallergénique : c’est écrit dessus.

Ce qu’il doit contenir…

– Des cires
Leur rôle est de gainer les cils. D’origine végétale, elles sont extraites du riz, du jojoba, du carnauba, du candelilla. On trouve aussi de la cire d’abeille.

– Des tensio-actifs
Ils permettent d’obtenir une formule crémeuse qui ne sèche pas et ne s’effrite pas. On choisit des composés aussi doux que possible : dérivés de sucre, comme le glucoside ou le glutamate, ou bien de glycérine (stéarate glycéryl). Ce sont les mêmes que ceux des produits pour bébés. Ils ont aussi l’avantage d’être plus faciles à éliminer avec le démaquillant.

– Des gommes
Elles apportent du volume aux cils. Là encore, le choix se porte sur un ingrédient respectueux et doux pour la peau, comme la gomme de xanthane.

– Des gélifiants
À base d’aloe vera, par exemple, ils fluidifient la composition et lui donnent une texture plus souple.

– Des pigments
Comme l’oxyde de fer ou le mica. C’est pourquoi les mascaras pour yeux sensibles sont toujours marron ou noirs.

– Des conservateurs
Là aussi, le plus doux possible, comme l’acétate de sodium.

– Et aussi…
De la glycérine ou des huiles, par exemple celle d’argan. Parfois du beurre de karité pour donner du « glissant ». Alors qu’il s’agit de polymères ou de silicones dans les mascaras classiques.

2. Yeux sensibles : à surveiller dans son mascara

– Les conservateurs sensibilisants
On évite tous les conservateurs suspects (dont les parabens).

– Les tensio-actifs forts
Ils risqueraient d’irriter les yeux.

– Les fibres
Utilisées dans certains mascaras allongeants, elles sont proscrites ici, car elles peuvent pénétrer dans l’œil.

– Les pigments
Ils sont potentiellement irritants. On ne trouvera pas ici de teintes violette, prune ou rose, ni de carmin ou de chrome. Pas davantage de paillettes, ni de nacres trop grosses.

Le focus du dermato
Pour des yeux sensibles, le mascara peut devenir gênant : impression de poids sur l’œil, particules qui tombent sur la cornée et irritent la cornée, sensation de grains de sable. Les mascaras pour yeux sensibles ont donc une formulation étudiée pour limiter les risques. Une batterie de tests est réalisée afin de vérifier qu’ils préservent le film lacrymal (essentiel aux yeux secs et aux porteurs de lentilles) et n’altèrent pas la paupière, la cornée ou la conjonctive. Enfin, en facilitant le démaquillage, ils préservent le film lipidique de la paupière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *