Un médecin viré après avoir négligé une patiente. Trop tard elle est décédée…

Encore un incident dans le cadre de l’hospitalisation de patients à El Maarouf. Les décès s’enchaînent que ce soit le publique  ou dans le privé. On en est à remettre en cause la formation des medecins aux Comores ou à l’appât du gain.




Le gynécologue Dr Ahamed Abdou Chacour vient d’être démis de ses fonctions de gynécologue dans le service de maternité de l’hôpital El-maarouf. Le gynécologue est reproché de « retard de prise en charge » et de « négligence ». En effet, on est la nuit du 26 juillet 2017 que le fonctionnaire d’Etat, absent à son poste, est appelé pour prendre en charge  Ichata Ali, une patiente souffrant de « tension élevée ». Le premier coup d’appel au médecin absentéiste  est passé à 22h49mn. Le médecin qui ne doit pas ignorer le code de la déontologie médicale a fait peu de cas de cette demande si urgente. Il ne se présentera dans son lieu de travail que vers 1h21min du matin. Trop tard !!! Ainsi, le directeur général de l’établissement a décidé de se débarrasser d’Abdou Chacour et le mettre à la disposition du ministère de la santé pour « faute grave ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *