Rohff dit à Emmanuel Macron toute sa vérité suite aux propos sur les comoriens. 

Rohff est le seul artiste franco-comorien qui a réagit sur les propos du président de la république française. Sur les réseaux sociaux, sa réaction s’est faite rapidement partager et retweeter.




Rohff : « Monsieur le Président,

Make the respect great again !!!!!
« Le kwasa-kwasa pêche peu. Il ramène du Comorien » 
je condamne avec énergie et forces ces propos du Président de la République française Emmanuel Macron, des propos insultants,  méprisants et  humiliants qui frisent avec le racisme.

Monsieur le Président vous n’êtes pas sans savoir que de nombreux franco-comoriens ont contribué à votre accession au pouvoir. Sans doute n’imaginez vous pas à quel point votre « blague » de très mauvais goût a pu blesser et meurtrir les Franco-comoriens que nous sommes. 

Ces propos rabaissants sonnent comme une trahison, un coup de poignard dans le dos, un manque de respect à l’égard du Peuple comorien dans son ensemble (Grande Comore, Moheli, Anjouan et Mayotte) et plus encore à ces dizaines de milliers de morts comoriens noyés entre les îles comoriennes d’Anjouan et Mayotte, victimes du visa instauré en 1995 par Édouard Balladur.

En tant que simple citoyen français et comorien, petit-fils de Tirailleur comorien qui s’est battu avec courage et engagement pour défendre la France lors de la Seconde guerre mondiale, je ne peux garder le silence. C’est pourquoi, je me joins à mes compatriotes franco-comoriens pour demander des excuses car nous méritons  respect et dignité comme n’importe quel citoyen du monde.Vous qui mettiez souvent l’accent sur la notion d’humanité,de ce fait, je vous trouve très contradictoire.

Nous avons Monsieur le Président ,quasiment le même age , je suis votre ainé de six jours seulement. Nous qui ne sommes ni énarque ni Président nous réclamons tous simplement respect et dignité à défaut de trouver une solution aux problèmes qui frappent mes compatriotes mahorais, Grand comoriens,Anjouanais et Mohéliens…

Pour être respecté faut se respecter… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *