La guerre est déclarée entre SAMBI et AZALI, le début d’une séparation des îles (vidéo).


Alors que ce 6 juillet annonce les 42 ans de l’indépendance des Comores, la fête se fera sans l’ancien président de l’union des Comores.





La raison est simple Mohamed Abdallah Sambi n’a pas reçu d’invitation, ce qui est un déshonneur et un manque de respect selon ce dernier. Le conflit d’idée a débuté avec le désaccord sur la décision de couper les liens diplomatiques avec le Qatar. Une prise de décision que Azali Assoumani a souhaité montrer au monde entier surtout à l’Arabie saoudite qu’il est son allié. Cette rupture diplomatique a été vivement critiquée par Sambi. Ce denier n’a pas souhaité soutenir une décision qui lui semble inutile et irresponsable.




En effet, la présence des chefs d’État serait démocratique et honorable pour l’union des Comores car les deux présidents ne viennent pas de la même île, Sambi originaire de l’île d’Anjouan et Azali de la grande Comores.
Cette décision du président Azali semble ne pas plaire aux partisans de Sambi.
Malgré tout désaccord cette fête symbolique devrait nous faire oublier les positions politique et montrer la cohésion du peuple pour cette date preuve de la liberté des Comores.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *