Fahmi risque d’être arrêté par Azali Assoumani

L’ancien ministre de la justice, Fahmi Saïd Ibrahim, risque d’être arrêté par le gouvernement d’Azali Assomani. 




La nouvelle est tombée dans une​ réunion tenue au ministère des affaires étrangères de l’Union des Comores, entre le ministre et certains membres des partis politiques. Selon les mots et langage politique Diplomatique utilisé par le patron de la diplomatie Comorienne Mr Mohamed Elamine Soeuf, Je cite :  » au retour de Fahmi Saïd Ibrahim des mesures seront prises ». 

Cette phrase ne demande pas un diplômé en sciences politiques pour comprendre le sens. Il est clair que le gouvernement est très acharné contre leur ancien ministre de la justice. 

Est-ce que le gouvernement tiendra leur propos jusqu’au bout ? Quelles sont les mesures qui attendent Fahmi Saïd Ibrahim ? ©Ortega Abdou Hassani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *