Des centaines de personnes arrêtées pour avoir célébré l’Aïd El Kabir aujourd’hui.

Date clé, pour des milliers de fidèles, ce vendredi, la communauté musulmane célèbre l’Aïd el-Kébir.

Aux Comores, l’Etat a décidé de ne pas s’aligner avec la majorité des pays musulmans et à fixé la fête de l’ïd pour samedi 02 septembre. Cette décision très contestée par la population comorienne n’a pas empêché à certaines localités de célébrer la fête ce vendredi.



Une célébration qui a vu les forces de l’ordre intervenir pour empêcher la prière. Plusieurs personnes à l’exemple des villes d’Itsinkoudi – Oichili et Chamlé ont été arrêtées et conduites à la gendarmerie de Moroni. A Mohéli, la prière a été perturbée dans le village de Miringoni par la gendarmerie. Les fidèles ont été chassés de la mosquée.

Les musulmans fêtent-ils tous l’Aïd le même jour ?

Théoriquement oui, car c’est l’Arabie Saoudite, où se déroulent les rites du pèlerinage, qui fixe le 1er jour de la fête du sacrifice. La date de cette fête qui marque la fin du pèlerinage et qui est fixée par le calendrier lunaire n’est connue et confirmée qu’une dizaine de jours auparavant. Cela étant dit, pour certains pays comme la Turquie qui ont adopté le calcul scientifique, la date est connue à l’avance. En France, c’est le CFCM qui fixe la date du premier jour du sacrifice. Il s’est toujours aligné sur l’Arabie Saoudite. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *