Des africains invente une veste qui diagnostique la pneumonie. Partagez, diffusez l’Afrique qui innove.

Cinq étudiants ougandais ont mis au point une veste permettant un diagnostic de la pneumonie, maladie qui tue la moitié des enfants d’Afrique subsaharienne de moins de 5 ans chaque année.




Les raisons de cette létalité sont multiples. En premier lieu, le manque de disponibilité des traitements auxquels peu d’enfants ougandais ont accès. En second lieu, les symptômes de la maladie, qui, similaires à ceux du paludisme, conduisent souvent les proches des victimes à les traiter à tort comme cette dernière, plus facilement traitée localement.

Elle-même confrontée à la mort de sa grand-mère de la pneumonie sans avoir pu être diagnostiquée, Olivia Koburongo a eu l’idée de créer un moyen de diagnostiquer la pneumonie plus vite qu’un médecin. Concrétisée à l’aide de quatre autres étudiants (Brian Turyabagye, Besufekad Shifferaw, Viola Akangumya et Angella Namwase) sous la forme d’une veste ‘intelligente’, elle a été nommée Mamaope (Mama Hope L’espoir d’une mère)’ en référence à ce que ces créateurs espèrent qu’elle incarne : l’espoir qu’ont des mères de ne pas perdre la vie qu’elles ont donné. Une fois la veste enfilée, celle-ci se charge, sur la base de facteurs de la température, le bruit des poumons ou la respiration, de faire un diagnostic. Les créateurs de cette veste retenue parmi les finalistes du prestigieux Prix britannique pour l’Innovation en Ingénierie 2017 espèrent la voir au plus vite franchir l’étape de la distribution de masse. La Terre-Mère africaine l’attend avec anxiété pour sauvegarder l’avenir de ses enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *