Découvrez leatitia, une Comorienne de Mitsamihouli qui entreprend et qui rêve grand.

Leatitia fontaine une créatrice de bijoux pas comme les autres parce qu’elle est comorienne. Non pas seulement, parcequ’elle est talentueuse. Elle vient de créer la marque KATSA, un nom qui fait référence à ses origines.
Si vous êtes un ou une mordue de projets, prennez le temps de découvrir sa personnalité, elle est naturelle et se livre au média de mode fashion1dstyles.





Avant d’aborder Katsa, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Alors, je m’appelle Laetitia, j’ai 27ans, je vis à Montpellier, d’origine comorienne et réunionnaise. Et je suis créatrice de bijoux depuis 6 ans maintenant.



Parle-nous un peu de Katsa ! 

Alors katsa c’est mon bébé, j’ai créee cette marque en 2011, c’est un peu ma 2ème identité. C’est une marque de bijoux principalement fantaisie. Des bijoux de toutes sortes, boucles d’oreilles, bracelet, collier, bijoux de corps, tout ce que j’imagine, je le créee. En bois, en métal, en perle…etc.



Qu’est ce qui t’as inspiré le nom de «  Katsa » pour ta marque ?

L’histoire c’est qu’ on est issu d’une très grande famille de métisses aux Comores à Mitsamiouli du côté de ma mère, plus particulièrement au Cima, et on a tendance à se reconnaître entre – nous grâce à nos cheveux couleur paille, cramé par le soleil. Ma soeur en a hérité d’ailleurs et c’est carrément une fierté, c’est ce qu’on appelle les cheveux katsa. Voila d’où m’est venue l’idée, un petit rappel à nos racines !

En quelques mots, comment définis tu l’esprit de ta marque ? 

L’esprit katsa c’est le mélange de l’Afrique et l’occident, la beauté et l’originalité africaine, la qualité et les techniques de création occidental. Un style assumé,  que je pourrai qualifier d’ Afropunk, d’ethnique et de décalé.

Qu’est-ce qui t’ as donné envie de créer une ligne de bijoux ?

Honnêtement c’est l’argent hahaha !!


Non en faite J’adooore créer et j’adore la mode et les bijoux, donc vu que je ne trouvais pas forcement ce que je voulais avec mon petit budget d’étudiante, j’ai commencé à les créer pour moi même et ça a plu.

Qui est selon toi la Femme «  Katsa » ?

La femme katsa c’est une femme qui s’assume totalement peu importe son style son physique et ses choix de vie.

J’ai crû comprendre que tu travaillais seul sur les créations, peux tu nous parler du processus de fabrication de tes bijoux ?

Oui je travaille seule mais je fais quand même appel à des fournisseurs pour les matières premières, pour le processus tout dépend du produit, généralement j’imagine le bijou, je le dessine, j’achète la matière brute (cuivre, laiton, argent), les apprêts que je ne fabrique pas encore (crochet, fermoirs, etc…), et ensuite je transforme la matière selon différents procédés (scie, perçage, gravure à l’acide ou au graveur électrique, martelage et encore nombreux différents procédés !).

Quel est le produit phare de ta collection ?

Mon produit phare c’est vraiment le « choker Afrique »  il m’a été demandé dans tout les coins du monde ! Afrique du sud, Norvège, canada, etc…

Quelles ont été tes sources d’inspiration ?

Dans ce qui est de la création, Je puise mon inspiration partout, tout m’inspire d’un panneau publicitaire jusqu’au style d’une mamie, mais en ce qui concerne la réalisation de mes projets à la base j’ai été inspiré par la créatrice Mélodie Ehsany, les entrepreneuses talentueuses qui partent de rien ça me fascine, mon objectif c’était d’en devenir une.

Où vois tu «  Katsa » dans quelques années ?

J’ai du mal avec l’avenir, je vis au jour le jour mais j’espère juste que d’ici là mes créations habilleront beaucoup de femmes et j’espère pouvoir m’attaquer à la bijouterie de luxe en parallèle pour pouvoir allier un style d’Afrique et un travail des matières précieuses à l’occidentale.

Si tu devais choisir une célébrité pour porter du katsa qui serait – elle et pourquoi ? 

Je crois que je choisirai Rihanna par stratégie parce que tout ce qu’elle porte elle le porte bien et tout le monde la suit ! Et un peu aussi parce qu’elle représente bien la femme qui s’assume totalement.

Est-ce que tu as eu à collaborer avec d’autres personnes ou marques depuis que tu t’es lancé ?

Oui j’ai collaboré avec des associations, rasmi jeune pour commencer ils m’ont encouragé à me lancer, oudzima aussi, et des marques comme Umoja Comores qui propose tout ce qui est cosmétique ou encore eyamab’s et papaya pour les vêtements.

Un conseil pour les amoureuses de bijoux ?

Si comme moi vous êtes folles de bijoux, je vous conseille de vous pencher vers les bijoux fantaisies qui se portent occasionnellement et  qui se change comme on change de vêtements, pour qu’ils durent le plus longtemps possible évitez le port quotidien et alternez avec plusieurs bijoux !

Et pour finir,

– Où acheter ?

Pour l’instant je suis sur le site de créateur afrikrea : www.katsa.afrikrea.com, mon site arrive prochainement ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *