Comores- Marseille : Air Corail abandonne son projet, les Comores se retrouvent sans compagnie.

Avant même de pouvoir officialiser sa naissance, la nouvelle compagnie aérienne Air Corail a décidé d’abandonner son projet de vols directs entre les Comores et Marseille, en raison de l’hostilité sur place.





Un communiqué envoyé le 1er aout 2017 à Comores Infos par les promoteurs du projet explique que « compte tenu de toutes les réactions négatives voire hostiles au lancement du projet Air Corail », ils ont décidé de « renoncer à la création et au lancement de cette compagnie aérienne aux Comores ». Le dossier « que certaines personnes indélicates et non respectueuses de la confidentialité ont fait fuité » remonte en fait à mars dernier, souligne Air Corail. Les dirigeants regrettent « bien sincèrement » l’abandon du projet car « outre l’énorme travail effectué par notre petite équipe de cinq personnes », la nouvelle compagnie long-courrier devant relier initialement Moroni-Prince Said Ibrahim à l’aéroport de Marseille-Provence constituait selon elle « réellement l’élément manquant pour l’ouverture et le développement du pays ».

La presse comorienne avait dévoilé la semaine dernière les détails du projet Air Corail, qui avait prévu d’opérer un Airbus A330-200 pouvant accueillir 40 passagers en classe Premium et 265 en Economie. Le Moroni –Marseille devait inclure une escale à Djeddah en période de pèlerinage, et des routes vers l’île Maurice ou Nosy Be à Madagascar étaient également envisagées, avec à plus long terme l’Afrique du Sud, le Mozambique, la Tanzanie ou le Kenya. Une centaine d’embauches étaient annoncées, dont 17 pilotes et 48 PNC avec « un maximum de personnel local ».

Le projet était mené par Erick Lazarus, déjà impliqué en 2003 dans Air Bourbon qui avait proposé des vols entre La Réunion et la métropole avant de faire faillite un an plus tard. Un autre de ses projets de l’époque, ACI (Air Comores International), n’avait jamais vu le jour, sans pour autant être oublié puisqu’il servait de base au montage financier d’Air Corail.

Les Comores se retrouvent donc sans compagnie aérienne, existante ou pas : AB Aviation a perdu sa licence d’exploitation, et Int’air Iles a mis fin à ses opérations le weekend dernier. Au moment où des rumeurs circulent sur un projet concurrent, qui serait mis en place par des proches du pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *