Azali Assoumani et Kiki s’attaquent au site Comores-infos. C’est la fin des libertés !

Les Comoriens doivent rester dans l’ignorance.

Azali Assoumani et Kiki, un président de la république et un ministre s’attaquent au site d’information Comores infos. La liberté de la presse et d’expression est elle en danger aux Comores.

Démocratie ou dictature?

C’est le paradoxe de la politique comorienne depuis des décennies. Azali Assoumani est aujourd’hui dans l’oppression au pint de fermer des radios prônant la liberté d’expression. La folle décision gouvernementale pour fermer définitivement la radio de Agwa, un journaliste indépendant, avait fait la une des médias comoriens.

Sommes nous vers le début de la fin de la liberté d’expression aux Comores?

Oui ce qui semblait intouchable est aujourd’hui ébranlé au point de frôler le fond.

Un pays qui s’est battu pour sa liberté et son indépendance veut interdir le site comores-infos, une source de partage de l’information et qui maintient l’esprit critique des lecteurs comoriens. En effet, ce site a le droit d’exister, de laisser la liberté à tout un chacun de pouvoir donner son avis, c’est tout simplement la liberté d’expression.

Réagissez et donner votre avis, comores-infos doit il être interdit ?

Une pensée sur “Azali Assoumani et Kiki s’attaquent au site Comores-infos. C’est la fin des libertés !

  • 10 mars 2018 à 22 h 06 min
    Permalink

    cest un bon français car il semble bien quil soit Comorien et donc si il est de Mayotte , il vient du 101 ème département français et de ses 10 000 naissances annuelles de futurs polytechniciens

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *