Anjouan est mise sous isolement total par Ngazidja – tribune libre

Chamssidine Maanfou est un citoyen comorien qui a souhaité s’exprimer sur le rapport actuel entre les deux îles Ngazidja et Anjouan. Lacomorienne.com vous rapporte son témoignage.

À Anjouan, depuis presque quinze jours, en plus des problèmes d’électricité qui s’accentuent tous les jours, est venu s’ajouter un problème de connexion internet.

En effet, depuis le débarquement militaire criminel de Sambi en faveur des wangazidjas, Anjouan est mise à genoux de façon insupportable qui est pire qu’une colonisation.

Ceux qui ne savent pas doivent savoir que lorsqu’il y a panne d’un groupe électrique à Ngazidja, on vient démonter la pièce du groupe à Anjouan que l’on laisse en panne pour aller dépanner celui de Ngazidja.

Lorsqu’il y a une panne dans le réseau de connexion internet qui affaiblie le débit, depuis Ngazidja on réduit autant que l’on veut ou on coupe carrément toute possibilité de connexion à dzouani jusqu’à ce que Ngazidja trouve d’abord le niveau de débit qu’elle veut et s’ il reste des miettes c’est là que Ndzouani peut bénéficier.

Lorsque la quantité de riz ou n’importe quel autre produit de première nécessité manque à Ngazidja et qu’à Anjouan il y en a un peu, on n’hésite pas à aller rafler tout le stock à Ndzouani pour l’amener à Ngazidja.

Dans tout ça, toutes les recettes qui sont faites à Anjouan doivent être versées aux gouvernement central et que ça soit ce dernier qui décide du rationnement qu’il juge nécessaire à Anjouan.

Les chefs de services dans les services de l’État à Anjouan qui ont besoin ne serait-ce que de remplacer du matériel aussi dérisoire que ça soit comme balais ou stylos, n’ont pas le droit d’acheter mais doivent en faire la demande à Ngazidja.

Bien souvent Ngazidja achète le matériel neuf demandé par Anjouan et le garde pour envoyer à Anjouan le même matériel usagé de leurs bureaux.

C’est suivant ces façons humiliantes et révoltantes que nos voisins wangazidjas veulent coûte que coûte que les îles fonctionnent ensemble.

DANS TOUT ÇA, ON TROUVE DES ANJOUANAIS TRAÎTRES COLLABOS QUI AIDENT LES WANGAZIDJAS À HUMILUER ANJOUAN AU NOM DE CE SOI-DISANT ÉTAT UNITAIRE ARNAQUEUR ET HUMILIANT POUR NDZOUANI.

Dès qu’on dénonce, les wangazidjas trouvent à dire que le mot « SÉPARATISME » comme si cette hégémonie humiliante n’est pas séparatiste en puissance.

Nous les Anjouanais on subira cette humiliation jusqu’à quand?

L’état comorien a versé 9000 millions de nos francs pour aider la mairie de Moroni, pourquoi ne l’a pas fait à Anjouan ni à Mohéli?

VIVE LES COMORES ET VIVE ANJOUAN

ENSEMBLE OSONS LE VRAIS CHANGEMENT DE NOTRE PAYS

Chamssidine Maanfou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *