Accueil » 2017 » août » 04

Les Moheliens ne peuvent plus quitter l’île depuis quelques semaines. 

Les Moheliens ne peuvent plus quitter l’île depuis quelques semaines. 

Depuis l’arrêt des compagnies qui assuraient les vols entre les îles.
Moheli est devenue une prison naturelle où les mohéliens sont enfermés et ne peuvent pas bouger d’une île à une autre. Cette situation est devenue très grave depuis que les compagnies aériennes AB aviation et Int’Air Iles ont été contraintes de suspendre leurs vols. 
Les conséquences […]

Comoriens attention : si vous mangez 2 bananes par jour pendant un mois, voilà ce qui arrivera à votre corps – santé

Comoriens attention : si vous mangez 2 bananes par jour pendant un mois, voilà ce qui arrivera à votre corps – santé

Les fruits à peau jaune sont faciles à négliger, surtout quand il semble qu’il y ait toujours un nouveau type de fruit exotique qui est considéré comme le prochain fruit miracle
Cependant, le fait demeure que les bananes sont une super nourriture savoureuse qui peut donner à notre corps toutes les bonnes choses dont il a […]

Le bonheur est aux Comores et non en France. (Débat)

Le bonheur est aux Comores et non en France. (Débat)

Les réflexions et avis que vous trouverez dans cette rubrique viennent des internnautes.
Une réflexion autour de cette idée reçue qu’ailleurs c’est mieux et surtout pas aux Comores. 
Que vous soyez comorien ou pas, mais votre envie c’est de toucher à minima au bonheur, ce message est pour vous.
Une chose est sûre les efforts dans le […]

Anziza, chef de projet dans un pays où les comoriens s’installent rarement.

Anziza, chef de projet dans un pays où les comoriens s’installent rarement.

Les talents comoriens au-delà des frontières. Pour une comorienne, on ne pouvait l’imaginer il y a quelques années car la diaspora est concentrer en France.
Installée à Shanghai depuis 7 ans, Anziza Youssouf est une comorienne chef de projet dans une entreprise chinoise. Après avoir fait ses études dans ce vaste pays, elle s’est faite une […]

Madagascar un pays que  ne respecte pas les droits de l’homme.

Madagascar un pays que  ne respecte pas les droits de l’homme.

Les observations du CDH concernant la situation des droits civils et politiques à Madagascar, ont été adoptées le 25 juillet. Le Comité y affirme des préoccupations concernant le respect de ces droits dans la Grande île.
Des regrets et des préoccupations en cascade. Le document relatant les observations du Comité des droits de l’Homme (CDH) sur la mise en œuvre par Mada­gascar des termes du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP), tend à être un recueil de regrets de cette entité sur la situation qui prévaut dans la Grande île, et de ses recommandations pour rectifier les écarts.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Périodiquement, chaque État partie au PIDCP doit fournir un rapport de l’application des termes de l’acte au CDH, organe rattaché au Haut commissariat des droits de l’homme des Nations Unies. Cette année, le rapport présenté par Madagascar a été passé au crible, les 10 et 11 juillet. Les observations finales adoptées le 25 juillet affirment les regrets du CDH, sur plusieurs pages, à commencer par les termes du Pacte international qui seraient rarement invoqués et appliqués devant les tribunaux.
Le fait que le budget de la Commission nationale indépendante des droits de l’homme (CNIDH) ne soit pas encore alloué, ou encore que le Haut conseil pour la défense de la démocratie et de l’État de droit (HCDDED) ne soit toujours pas opérationnel, font aussi l’objet de ces regrets. Un fait qui implique également un retard dans la mise en place de la Haute cour de Justice (HCJ), souligne l’observation du Comité.
Dans l’une de ses recommandations concernant la lutte contre la corruption, cette entité affirme, en effet, qu’accélérer le processus de mise en place de la HCJ serait une façon de garantir de manière effective l’indépendance et l’impartialité de la Justice. Le CDH qui affirme qu’il constate avec préoccupation le caractère encore assez répandu de la corruption dans les milieux politiques, dans la magistrature et dans les autorités de police.
Droits et libertés
Ce fléau perpétuerait, entre autres, un sentiment de défiance des citoyens à l’égard des institutions étatiques, avance le Comité des droits de l’homme. Un sentiment qui se traduirait par les vindictes populaires, un des objets de préoccupation du CDH. Outre le renforcement des mécanismes de contrôle, l’annihilation de l’impunité est recommandée dans les observations du 25 juillet, pour lutter contre la corruption.
Dans le cadre de la lutte contre l’impunité, le Comité épingle aussi les cas d’exécution sommaires, extrajudiciaires, ou encore les actes de torture et de mauvais traitement perpétrés par certains éléments des forces de l’ordre. Tout en affirmant ses préoccupations, le CDH recommande à l’État que des enquêtes promptes, impartiales et efficaces pour identifier les responsables soient menées de manière systématique, et le cas échéant, que des poursuites soient engagées.
Concernant les actes de torture et de mauvais traitement en particulier, les observations de l’organe onusien chargé du suivi de la mise en œuvre des dispositions du PIDCP par ses signataires, suggère à l’État de réviser les textes en vigueur. Ceci, aux fins de garantir l’inclusion de sanctions contre les mauvais traitements, l’imprescriptibilité des actes de torture et l’inadmissibilité des aveux obtenus sous la contrainte ou la torture comme preuve devant les tribunaux. Les dangers quant à l’exercice de la liberté d’expression, de réunion et d’association sont aussi des sujets de préoccupation et de regret dans les observations du Comité.
Une révision de la législation relatives aux activités de la presse et des médias aux fins de la rendre strictement conforme aux dispositions du Pacte est notamment recommandée. Le CDH qui fait part également de ses inquiétudes sur une question qui, récemment, a fait grand débat au Sénat, la pénalisation de l’avortement tant pour la mère que pour le personnel médical. La discrimination envers les femmes, le travail des enfants et la traite d’êtres humains, entre autres, sont aussi des objets des regrets et préoccupations du Comité.

A lire aussi :

Imany, une amoureuse des Comores malgré les politiques de corruption.

Comores et Mayotte liées grâce à l’opérateur orange.

Urgent : Plus de 100 comoriens crient au secours après avoir pris Air-Madagascar.

« Le Président Macron n’a pas du tout insulté les comoriens, je ne vois pas en quoi il pourrait présenter des […]

Un groupe islamophobe confond les sièges de bus avec des burqas
et devient la risée du web

Un groupe islamophobe confond les sièges de bus avec des burqas et devient la risée du web

L’hystérie collective qui s’est emparée de la “fachosphère” islamophobe a donné lieu à des situations plutôt pathétiques.
Pour preuve cette anecdote qui a eu lieu en Norvège et qui démontre de manière flagrante que les racistes manquent cruellement de bon sens.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Un internaute a eu la bonne idée de publier sur le site d’un […]